Skip to content
20 octobre 2013 / gallegre

OpenStreetMap vs Wikipedia – 1/3 – les convergences

Avertissement…

Le triptyque d’articles à venir est le recyclage éhonté d’une présentation que j’ai faite en juin dernier lors d‘une wikipermanence de la Cabale à la Noix, à Grenoble donc, pour les Initiés. Mon but essentiel était de présenter chacun des deux projets à l’autre communauté, étant moi-même bi-classé.

À l’origine, cette présentation visait surtout à amorcer le dialogue entre les contributeurs des deux projets. Ici, ce seront les commentaires qui joueront ce rôle, du moins je l’espère. J’ai essayé d’être à peu près objectif dans les comparaisons entre OSM et Wikipédia ; j’ai cependant une plus grande expérience sur OpenStreetMap, et les Wiki[PM]édiens experts auront tout loisir de corriger mes bêtises dans les commentaires.

Pour la structuration de ces trois articles, comme pour ma présentation originale, sans vergogne, j’ai adopté la valeur sûre du programme de seconde en français, connu sous le nom de plan dialectique.

Lire la suite…

24 septembre 2013 / gallegre

À la recherche de l’apostrophe perdue

Les grands problèmes du monde – épisode 1.

Vous connaissez probablement Unicode, ce standard qui vise à répertorier, décrire et accessoirement représenter tous les systèmes d’écriture du monde, et quelques autres. Unicode a l’immense avantage d’offrir un inventaire très complet, et une description normalisée de tous les caractères courants. Par exemple, notre bon vieil A latin, c’est : U+0041 LATIN CAPITAL LETTER A.

Le ton est donné : ça ne rigole pas. C’est écrit tout en capitales (et pas en majuscules), la preuve que c’est sérieux. Les caractères sont donc regroupés en charts, des séries de référence, classés par langues et systèmes d’écriture. Les charts sont documentés et à peu près aussi sexy à lire que les standards ISO, mais au moins c’est complet.

Du moins c’est ce que j’ai cru un certain temps, jusqu’à ce que je m’aperçoive que notre apostrophe française standard (dite apostrophe d’élision) manquait à l’appel dans le standard, jusqu’à ce jour.

Lire la suite…

20 novembre 2011 / gallegre

Les cinq libertés du Logiciel Libre

Un petit caillou dans la chaussure…

Le week-end dernier à Lyon, je participais aux JDLL 2011 sur le stand OpenStreetMap, qui a eu un beau succès (j’en reparlerai sans doute).

Mais accessoirement et grâce à Frédéric Couchet, le délégué général de l’April, j’ai enfin pu tirer au clair une question qui me travaillait depuis longtemps, comme un petit caillou dans la chaussure.

Les quatre libertés…

Tous les militants du logiciel libre connaisent le refrain (et souvent l’ont entonné à leur tour) : la définition du logiciel libre tient en quatre libertés. Oui mais lesquelles ?

Lire la suite…